Chansons françaises avec Nans Vincent et musiques du monde avec Yelé, vendredi soir à La Seyne

Concerts de Nans Vincent et du groupe Yelé, vendredi 31 août, Place Bourradet 19 heures

Nans Vincent et le groupe Yelé

Nans Vincent et le groupe Yelé en concert à La Seyne vendredi 31 août

Dans le cadre des Vendredis de Bourradet : concert de chansons françaises de Nans Vincent vendredi 31 août à 19 heures, suivi des musiques du monde de Yelé, à 20 heures, place Bourradet.

Nans Vincent

Nans Vincent n’aime pas parler de lui à la troisième personne, mais il le fait quand même, pas moi, lui.
Nans a appris à chanter très fort dans la rue, puis plus tard, a appris la nuance. Depuis il chante moins fort, et plus de gens l’entendent.
Nans a décidé de faire de la musique parce qu’il écrivait des pouèmes de pouète adoulescent : « je pense à toi, bla bla bla », après il a décidé d’écrire des chansons : « je pense à toi, la la la gratte-gratte ».
Il a grandi au milieu de la variété française, des puristes et des pas puristes…

Comment fait-il ? Nans Vincent l’explique lui-même dans un texte intitulé Parce que je ne suis qu’un gamin : « Et bien que je travaille et sue encore, il y a une raison à cela. Il est temps de montrer, de partager, comme j’ai pu faire auparavant, cette hargne, cette volonté de vivre qui me tient depuis si longtemps. Avec les chanteurs et les chanteuses. Les non-musiciens, les écrivains et les artistes du quotidien. Tous ces vivants qui, comme moi, marchent dans ce bas monde en oubliant les dormeurs. Alors ! Endormi du paradis, s’il me fallait taire qu’on m’étrangle dans l’instant ; même pas peur de l’enfer ! En enfer, y’a des vivants. »

Nans Vincent : Chant, guitare
Youenn Padchoeur : Guitare, synthé

Yelé

Trio atypique qui naît de la dérive des continents musicaux et qui délivre un groove implacable. Avec une instrumentation originale (N’Goni, Didgeridoo, Guitare), YELÉ véhicule des valeurs dans la lignée des traditions griotiques et leurs compositions piétinent allègrement les frontières des genres. Une musique  sang mêlé, qui transporte du bush australien au Mississippi via l’empire Mandingue.

Sur scène, YELÉ se démarque et étonne par l’originalité de son instrumentation, la fusion de styles et le dynamisme de ses performances. L’énergie du groupe est immédiatement communicative ; tantôt pour une écoute attentive et chargée d’émotions, tantôt un irrépressible et irrésistible appel à la danse !

Eliah Jasper : didgeridoo, flûte
Losso Keïta : chant, n’goni, percussions
Emmanuel Trezaud : guitare électrique

La Seyne-sur-Mer
Place Bourradet
vendredi 31 août – 19 h
concert gratuit

 

Contactez-nous pour publier vos infos, vos communiqués, vos remarques

4 + 11 =

Ceci peut vous intéresser