6è journée du Top 14 : 4 défaites, une équipe inexistante à Clermont, les supporters en ont marre d’attendre

fils de Besagne RCT

Pour les Fils de Besagne, les supporters sont très mal considérés au RCT

 

Le RCT pointe à la 11è place après la 6è journée du Top 14, avec seulement 9 petits points. La défaite à Clermont a été cinglante.

«  On a été en difficulté ce samedi soir, contre une équipe en pleine confiance donc le contraste par rapport à nous est assez saisissant. Tant qu’on n’aura pas pris un match à l’extérieur, on aura du mal à nous installer dans un match. Quand je vois les efforts qu’il faut que l’on fasse pour mettre un petit essai alors que l’ASM, quand elle décide de marquer, elle le fait… C’est le premier match de la saison où on se fait secouer comme ça en mêlée », a déclaré Patrice Collazo.

Les supporters  du RCT sont tendus, par exemple Benjamin qui s’exclame : « Faites bien passer le mot : nous, supporters, notre attente a des limites ».

Boudjall demande l’aide des supporters

Début septembre, le président Boudjellal avait lancé un appel aux supporters dans Var Matin  : « Depuis qu’on a ramené la 3e coupe d’Europe, on a l’impression que c’était un aboutissement, que les gens n’ont plus faim. On a joué à Barcelone devant un public toulonnais en minorité, contre Clermont au Stade de France, c’était limite honteux. Nous aussi, on doit se remotiver… Quand je vois que des clubs refusent des abonnés, ce n’est pas notre cas… Ils n’ont pourtant pas une plus belle équipe sur la pelouse en terme de noms. Il faut que les Toulonnais retrouvent de l’appétence pour le truc… On n’a fait qu’un match à guichets fermé en trois ans…».

« Il y a des trous en tribunes. Le trou de Bonnus représente un deuxième ligne. Il faut que les Toulonnais nous aident, à moins qu’on ne soit pas une vraie ville de rugby ».

Les supporters mal considérés

C’est ce qui a le plus piqué les supporters Toulonnais, que leur président semble remettre la faute du mauvais début de saison du RCT sur leur dos. L’association de supporters des Fils de Besagne n’a pas manqué de répondre à Mourad Boudjellal lors d’un message publié sur le réseau social Twitter : « Par contre, si de fervents supporters abonnés ont déserté les tribunes préférant les matchs à la TV et si seulement 800 supporters se sont déplacés en finale, c’est aussi le fruit d’une politique qui les a très peu considérés. Chacun doit assumer ses responsabilités ».

Sur cette photo (montage) nous voyons donc Les Fils de Besagne sur la pelouse, devant l’œil inquiet de Patrice Collazo, tandis que Cédric Abellon fait rugir le Pilou Pilou.

Tom un supporter déclare : « Les excités friands des bons gros commentaires rageurs et sans fondement, prompts à taper sur : Collazo, les joueurs, Mourad, les arbitres, la fédé, etc….Franchement, entre nous, on s’en moque. S’ils pensent qu’être supporter c’est flinguer à tout va, pour décharger sa peine… Ils croient peut-être qu’en insultant le talent des « joueurs, entraîneurs,  ils vont  faire jaillir la vérité d’un jeu plein et performant ? »

On a connu la pro D2

Frédéric un peu outré par les commentaires de certains lance :   « Je trouve que ce qui nous arrive nous fait du bien ! Ça confirme tout ce que je pense et pas que moi d’ailleurs, des vrais supporter il n’y en a pas plus de 10000 !Quand on a connu le passé dans les bas-fonds de la pro D2 on relativise beaucoup plus à contrario de ces pseudos supporters qui cassent du sucre sur le joueur et le club ! Si ça peut permettre a ceux-là de les dégoûter et bien tant mieux ! Il vaut mieux 6000 supporters à fond derrière leur club dans la victoire comme la défaite que 20000 pleureuses qui sifflent leur équipe !!! Patience les résultats viendront la seule chose qu’il reste à faire c’est de les soutenir !! Si ce n’est pas trop demander à un public qui a trop été habitué à gagner !! »

Passer à l’action

Patrick Fornet, président des Mordus  déplore : « Sur les réseaux sociaux, en lisant les réactions de Onambele, de Lakafia ou de Collazo, ils font tous le même triste constat : nous n’avons pas existé  au Michelin, c’est bien, c’est lucide, c’est réaliste. Mais plutôt que de constater leurs carences j’aimerais que désormais ils réagissent. J’ai le sentiment que depuis le début de ce top14, nous entendons un peu trop après chaque contreperformance ce discours d’auto flagellation, ce mea culpa permanent. Il faut arrêter de dire maintenant il faut faire, passer à l’action, arrêter de constater et agir avant qu’il ne soit trop tard, même si quelques absences (je pense à Webb, Gorgodze, Isa ou Bastareaud) se font cruellement sentir, nous possédons un effectif capable de sortir d’autres prestations que celles vues à l’extérieur ces derniers matchs. Alors il va falloir réagir et même si cela n’est pas l’endroit le plus facile pour le faire, enfin se lâcher à Montpellier ».

Dimanche prochain, à 16h 50, le RCT rencontrera Montpellier au GGL Stadium. Combien de supporters des rouge et noir feront le déplacement ? La saison dernière, le MHR l’avait emporté 48 à 20,  et avait empoché un bonus offensif.

Jean Boris jean.boris@starvar.news

1 commentaire

  1. willy

    Comme un politique qui ne ce cesse de plafonner ou de faire des connerie, son juste mot c’est ! j’assume ! mais en attendant, on prend des pions contre nous !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Contactez-nous pour publier vos infos, vos communiqués, vos remarques

8 + 12 =

Articles les plus lus

Désolé ! Aucune donnée.

Ceci peut vous intéresser