RCT Pau Toulon les Mordus

Premier match à domicile contre Pau pour le RCT, match piège : Patrick Fornet le président des Mordus livre son analyse

 

Patrick Fornet, le président du club des Mordus publie un billet sous forme plaidoyer : malgré les 17 blessés à l’infirmerie, pour ce début de saison, il demande une victoire face à Pau, une petite, même douloureuse, mais une victoire.

C’est aujourd’hui la rentrée des classes pour le RCT avec, comme pour toute bonne rentrée qui se respecte, ses nouveaux élèves, ses redoublants et ses nouveaux professeurs, seul le proviseur Mourad n’a pas changé malgré pas mal de turpitudes et d’hésitations, me voilà donc pour cette nouvelle aventure logiquement partagé entre excitation et appréhension.
Il faut encore le déplorer, à Toulon, les débuts de saison malheureusement se suivent et se ressemblent puisque, c’est encore avec une avalanche d’absents que nous allons attaquer cette saison, car ce n’est pas moins de 17 joueurs, et non des moindres, qui manqueront à l’appel pour cette rencontre qui s’annonce déjà sous haute pression pour nous.
Il faudra aussi s’apprêter à entendre, si nous sommes poussifs et laborieux, les habituelles critiques médiatiques annonçant notre déclin, notre fin de cycle, le tout amplifié avec délectation par tout ce que nous comptons de détracteurs sur les réseaux sociaux ,pour finalement comme d’habitude leur faire fermer leur gueule au mois de mai, bref encore une saison ordinaire qui se profile , la routine .

Prudence face à la section Paloise

La prudence s’impose, car la Section Paloise, que nous savions déjà pénible à jouer s’est encore intelligemment renfoncée et possède tous les ingrédients pour nous casser copieusement les burnes d’autant qu’ils viendront à Mayol sans réelle pression, certainement qu’une victoire en terre varoise n’est pas planifié par le staff palois, mais conscients de nos actuelles difficultés d’effectif, j’imagine que leurs ambitions doivent être à la hausse en même temps que mes craintes.
Alors il faudra principalement s’appuyer sur nos forces vives , sur nos joueurs encore valides et miser sur nos jeunes , mais que les médias et Canal plus se rassurent tous les galactiques toulonnais seront là, puisque Frésia, Etrillard, Rebbadj, Monribot, Escande, Soury,  Meric,  Belleau, Setiano, Vernet et Gahetau seront sur la feuille de match des stars rien que des stars mercenaires, pour une équipe qu’ils se complaisent encore à baptiser armada, ces guignols .

Une victoire même petite

D’autant que les nôtres n’auront pas vraiment le droit à l’erreur, lorsqu’on voit ce qui nous attend après ce premier match, Clermont, Toulouse, Montpellier, le Stade Français et La Rochelle se profilant en suivant à l’horizon, cela implique une victoire même petitement, même si c’est dans la douleur, elle sera impérative sous peine de se mettre déjà dans le doute et la difficulté .

J’espère que le peuple toulonnais saura tenir son rôle, mais surtout indulgent et magnanime envers cette jeune équipe, nous savons depuis longtemps qu’à Toulon les débuts de saison poussif engendrent souvent des printemps qui chantent
Alors parce qu’ici tout est différent, allez Toulon.

Publicité