Volley Le Pradet La Garde

Volley, en Nationale 2, le club Padétan-Gardén doit reconstruire pour la prochaine saison, Nicolas Mattéi, l’entraîneur donne ses explications

Nicolas Mattéi : l’entraîneur veut construire autour d’Andonova

L’entraîneur du Pradet-La Garde évoque l’intersaison et les ambitions pour l’an prochain. L’effet de surprise ne jouera plus pour le promu qui va devoir reconstruire un collectif.

 

Frustrant de devoir reconstruire ?
Un peu oui car j’aurais aimé recruter à minima pour faire progresser l’équipe en s’appuyant sur les bases de l’an passé. Malheureusement ce ne sera pas le cas car de nombreuses joueuses ont dû partir. Novella et Gonfalone pour les études. Pennec a déménagé à Aix alors que Jouffre a envie de devenir maman. Comme Torres n’a pas encore pris sa décision, il a fallu trouver des solutions.

 

D’où la venue de Maria Andonova ?

C’est le gros coup de notre mercato. Maria du haut de ses 34 ans va apporter de la sérénité et de l’expérience. C’est une réceptionneuse / poste 4 capable de finir les points en bout de filet. C’est une attaquante née qui sera chargée de faire la transition. J’attends aussi d’elle le fait d’être un relais et un leader. Andonova a connu le haut niveau notamment à Toulon TPM. Par ailleurs Lecudennec va intégrer pleinement l’effectif. Elle était déjà là l’an passé. Je compte aussi donner leur chance à des jeunes formées ici.

Doit-on attendre d’autres venues ?

J’ai contacté Chloé Gaudel (Toulon TPM) qui réfléchit encore. Il reste deux places de mutées donc nous allons prendre le temps d’étudier toutes les options possibles. Nous n’avons pas les moyens de faire des folies mais le niveau N2 peut être intéressant. Et puis ici c’est familial, il y a une ambiance géniale et des partenaires en or. Avec Manzo, Helfer, Maurice, Lebris, Vezzuti ou Roux le groupe est solide. Maintenant il faut peaufiner et ne pas se tromper.

 

Vieira Jussie v.jussie@starvar.news

 

Publicité