Traité de la boule de cristal à Toulon

Par David Wahl les 12 et 13 juin 22h, Châteauvallon – Scène nationale

David Wahl traité de la boule de cristalChâteauvallon, avec ce bien curieux traité, reçoit une troisième causerie de David Wahl qui déroule avec bonheur et délectation son savoir encyclopédique écrit à l’encre de la science, de l’histoire, de la théologie et de la philosophie. Aucun sujet ne l’effraie, pas plus la relation véritable des choses inouïes se passant en la mer et ses abysses, que la boule de cristal qui n’est pas en cristal et qui n’a pas toujours la forme d’une boule. Allez savoir !

Difficile de résister à sa volubilité tant, dans sa manière d’aiguiser notre curiosité et de nous entraîner sur des chemins buissonniers, on se met à douter de la réalité et à croire à la fiction. Pourtant, son récit émaillé d’anecdotes, de faits authentiques, d’événements certifiés, de dates et de citations n’est que pure vérité. Tout son art, justement, est de semer le trouble dans nos esprits par son appétence pour le merveilleux et l’insolite. Et faire de ses amis des spectateurs initiés, plus érudits qu’avant sur les pouvoirs et les usages de cet objet qu’on dit si visionnaire.

Une dissertation

Sous la forme d’une dissertation savante au cours de laquelle on tentera de découvrir les formes, usages, origines et nature d’un objet si mystérieux et tant secret qu’avant ce livre, personne n’avait jamais songé à en écrire un.
Tout le monde a déjà entendu parler de la boule de cristal, et tout le monde sait à quoi elle ressemble. Hélas ! Tout le monde se trompe, car la boule de cristal n’est pas forcément en cristal, et la boule de cristal n’a pas toujours la forme d’une boule.
D’où vient- elle, quand est-elle apparue, quels sont ses pouvoirs et usages différents ? Cela reste désespérément caché, voire confus, quoiqu’il en soit peu clair. C’est là le premier paradoxe : jamais on ne croirait un savoir aussi trouble assorti à la transparence d’un objet qu’on dit si visionnaire… C’est assurément la raison pour laquelle, jusqu’à ce jour et ce traité, personne ne s’est jamais risqué à en raconter l’histoire et l’origine.

Les pièces d’un puzzle

En amont de l’écriture, les causeries nécessitent un travail préparatoire de prospection, de glanage et de maturation. Si elles se fondent sur un sujet inexploré, mystérieux ou ambivalent, il s’agit ensuite d’ériger autour de ce dernier comme un kaléïdoscope de faits, de théories, d’histoires, de découvertes qui devront entrer en dialogue les uns avec les autres ; le lien entre eux ne devant pas être tout de suite apparent. Comme les pièces d’un puzzle révélant peu à peu une image, un sens nouveau, inattendu, surgit au fur et à mesure du récit, prenant le spectateur comme par surprise et à rebours

De et Par David Wahl

mardi 12 juin
22h00
mercredi 13 juin
22h00
Châteauvallon – Scène nationale
795 Chemin de Châteauvallon
83192 Ollioules
Informations – 04 94 22 02 02
Tarif 10 € – 8€

 

Crédit Photo Philippe Savoir

Catégories

Publicité